Visite à Marrakech : From Marrakech with Love…

Si vous avez l’âme d’un aventurier, mais que vous êtes à court d’idées, faites comme moi et partez à la conquête de la ville ocre marocaine, Marrakech. Vous pouvez être sûrs que la ville mérite bien sa renommée, ou du moins c’est ce que j’ai découvert lors de mon séjour.

En route vers l’inconnu

La ville dispose bien d’un aéroport. Ainsi, j’ai pu réserver mon vol Paris-Marrakech facilement et pour pas cher. J’ai également cherché un bon hébergement. D’ailleurs, comme tout touriste qui se respecte, dans une ville impériale marocaine, j’ai réservé une chambre dans un Ryad. Il y en a plein à Marrakech, vous serez bien servi !

Dès mon arrivée, j’ai pu repérer les lieux. Les Ryads se trouvent tous dans l’ancienne médina. C’est un peu difficile d’y accéder, mais c’est aussi une chance de se perdre dans les ruelles de la ville tout en étant proche des lieux d’intérêt.

ryad marrakech

 Une histoire, une culture et un patrimoine mondial

Dès mon réveil, je prépare mon sac-à-dos et je pars à la conquête de la ville. J’ai commencé par les jardins de Majorelle. D’ailleurs, si vous êtes un amateur de la photographie, c’est l’occasion de mettre vos talents à l’épreuve. La Menara mérite aussi le détour, spécialement au coucher du soleil.

La Menara au coucher de soleil

Après avoir pris quelques photos souvenirs, je me suis dirigée vers l’ancienne médina. Le palais Bahia était ma première cible. Il s’agit d’un bâtiment raffiné d’une architecture surprenante, il fut construit au 19ème siècle.

Tout près du palais Bahia, vous pouvez retrouver le palais El Badi datant du 16ème siècle. Vous n’avez qu’un accès partiel à l’endroit, mais ça peut vous inciter à imaginer les belles réceptions qui s’y passaient. C’est également la scène où défilent les sketchs du festival de Marrakech du rire, organisé chaque année par Jamel Debbouze.

Après ceci, je me suis dirigée vers la place Jamaâ El Fna. A elle-seule, cette place est un endroit incontournable pour visiter Marrakech. Chanteurs, musiciens, tatoueurs de henné, charmeurs de serpent, animateur de halqa, dresseurs de singe… On en trouve de toutes les couleurs ! Pour se divertir, c’est l’endroit idéal. La mosquée Koutoubia, tout en face, m’a aussi interpellé et ne m’a pas laissé insensible.

Djema El Fna - Marrakech

Tout à côté, je me suis retrouvée rapidement dans les Souks. En plus d’être pleins à craquer, ils ont le mérite d’avoir une ambiance unique. J’y ai découvert divers produits marocains comme des sacs, épices, gâteaux et d’autres encore. Marchander devient un art dans ce genre d’endroits tout en faisant de bonnes affaires.

Je ne peux malheureusement pas décrire tous les monuments historiques de la ville ni même tous les endroits à visiter, mais ce que je peux confirmer c’est qu’ils méritent le déplacement.

Marrakech, une ville de diversité

La ville n’est pas juste connue pour son histoire, mais aussi pour sa diversité, voici quelques points que j’ai appréciés tout particulièrement lors de ma visite :

  • Manger bien et délicieusement. En plus des tajines, j’ai pu goûter à la célèbre Tanjia. Il s’agit d’une spécialité de la région riche en protéines et vitamines.
  • Pouvoir communiquer en toute langue. Il n’y a qu’à Marrakech où on peut parler russe, chinois ou allemand et se faire comprendre. Il y a beaucoup d’illettrés et pourtant, ils parlent plusieurs langues étrangères, va savoir comment ! Je n’ai pas eu à parler un seul mot arabe.
  • Bien situer géographiquement. La perle du sud, comme on aime l’appeler, est reliée à plusieurs autres villes du sud marocain, qui méritent également le détour. J’ai choisi de visiter Ouarzazate et Ourika.
  • Faire la fête. Du Theatro au Pacha et pendant toute l’année, des Djs venus du monde entier y animent des soirées réussies.

Retrouvez également mon aventure à Merzouga, aux portes du désert du Sahara.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0619dc0887d3df9cebcfd79d4ff86a63]]]]]]]]]]]]]]]